bernard minier une putain d’histoire