Gladys Mitchell: mort à l’opéra

1.70

Rupture de stock

UGS : 9782264030719 Catégories : , Étiquettes : ,

Description

bon état

Résumé :
Années 30. Dans une école privée anglaise, on décide de monter la représentation d’une opérette, Le Mikado. Miss Calma Ferris, professeur d’arithmétique, en est fort aise : voici des années qu’elle espérait un rôle dans une de ces pièces jouées par la Société de musique d’opéra et d’art dramatique de l’école. Le Mikado est bien donné, mais Miss Ferris n’y survivra pas : elle est retrouvée morte, la tête dans un lavabo plein d’eau, lavabo dont l’évacuation a été bouchée à la terre glaise. La thèse du suicide ne tiendra pas longtemps. C’est une affaire en or pour la célèbre psychologue et détective Beatrice Adela Lestrange Bradley. Plus connue sous le nom de Dame Beatrice, celle-ci aura du fil à retordre, puisque, comme elle le dit elle-même, « nous sommes tous capables de meurtre »… P. D. James en personne a dit de Gladys Mitchell qu’elle est « une vraie reine du crime ». La définition est assez juste. Cette Anglaise, professeur d’histoire décédée en 1983, a su créer un personnage mythique avec Beatrice Bradley, tout à la fois adepte du tricot, passionnée de surnaturel, mondaine, sophistiquée, excentrique et évidemment supérieurement intelligente. La construction sans faille de ce titre, un des tous premiers de ses 75 romans publiés, n’est pas pour rien dans l’intérêt sans cesse renouvelé du lecteur

Informations complémentaires

Poids 0.220 kg
Auteur

Gladys Mitchell

édition

10/18

format

poche

nombre de pages

284

parution

2001